Complications neurologiques

Malformation d’Arnold Chiari

Plus bas que la normale, le tronc cérébral  compresse en partie la moelle épinière. La malformation d’Arnold Chiari est fréquente chez les personnes souffrant d’une myéloméningocèle.

Les symptômes se manifestent au cours des six premiers mois. Leur gravité comme leur apparition varient :

  • aspiration,
  • apnée,
  • hypersensibilité de la bouche,
  • étouffement ou suffocation,
  • vomissement,
  • stridor,
  • raideur ou faiblesse dans les bras,
  • tête cambrée,
  • capacité de succion faible.

 Une intervention chirurgicale peut réduire la pression cervicale. Les conseils d’un ergothérapeute et d’un physiothérapeute aideront à limiter l’étendue de certains symptômes.

Moelle ancrée

La moelle se déplace pendant la croissance d’un enfant normal. Pour ceux atteints de spina-bifida, elle s’immobilise au niveau de la lésion. Elle s’étirera donc pour suivre la croissance, causant :

  • des problèmes de vessie et d’intestins,
  • Incontinence urinaire ou fécales, infections urinaires,
  • des maux de dos,
  • Douleurs souvent localisées dans le bas du dos,
  • des changements dans les jambes et les pieds,
  • Raideur musculaire, diminution de la mobilité ou des habiletés acquises, déformations des chevilles et des pieds,
  • l’augmentation de la scoliose,
  • La moelle épinière se libère par chirurgie. Avec l’intervention, la situation se stabilise, mais les symptômes existants ne s’effacent pas.

Syringomyélie ou syrinx

Le liquide céphalo-rachidien s’accumule à l’intérieur de la moelle épinière. La pression exercée cause :

  • une augmentation de la scoliose,
  • une faiblesse ou une raideur des bras,
  • une modification de la sensibilité des mains.

Un cathéter ventriculo-péritonéal ou un cathéter spinal évacueront l’excès de liquide, si c’est nécessaire.

 

Imprimer Envoyer par courriel