Traitements

Pour corriger l’hydrocéphalie, une équipe chirurgicale implante une dérivation ventriculo-péritonéale. Celle-ci envoit le liquide des ventricules du cerveau vers l’abdomen. La personne hydrocéphale portera alors en permanence un cathéter de dérivation.

Très actives si elles le souhaitent, les personnes évitent seulement :

  • les sports de contact, comme la boxe,
  • les pressions au cerveau, causées par exemple lorsqu’elles se tiennent la tête en bas,
  • l’étirement excessif du cathéter de dérivation, comme lors d’un saut périlleux.

Les activités possibles sont donc nombreuses.

Parfois, le cathéter de dérivation connaît un malfonctionnement, causé par un pli ou un problème de valve. Une autre chirurgie est alors nécessaire.

 

Imprimer Envoyer par courriel